Comment fabriquer des toilettes sèches ?

Comment fabriquer des toilettes sèches ?

De nombreuses personnes sont réticentes sur le fait d’utiliser les toilettes sèches. Alors qu’elles sont confortables, inodores, hygiéniques et respectueuses de l’environnement. Oubliez toutes les idées reçues concernant ces toilettes car si vous êtes en quête de toilettes écologiques, l’utilisation des toilettes sèches est la solution.

En plus, les toilettes écologiques sont bénéfiques pour le portefeuille et pour l’environnement. On a tendance à penser que fabriquer ces toilettes sèches est difficile alors que ce n’est pas le cas. Il suffit de bien suivre ces étapes et votre toilette sèche sera prête.

Les toilettes sèches respectent certains principes de base dont:

  • Éliminer l’utilisation de la chasse d’eau: l’eau utilisée dans les toilettes chimiques est déversée dans l’égout et représente 30% des eaux usées;
  • Favoriser la transformation des déchets organiques en humus ou engrais utilisable pour enrichir votre potager. Avec les excréments d’une personne, vous pouvez obtenir un tas de compost;
  • Faire une économie de l’eau: l’utilisation des toilettes classiques nécessite une grande consommation d’eau;
  • Faire de l’économie sur les dépenses.

Les matériels et les outils nécessaires pour fabriquer les toilettes sèches

Les matériels et les outils nécessaires pour fabriquer les toilettes sèches

La fabrication des toilettes sèches nécessite des matériels et des outils dont:

  • Un composteur à 2 compartiments;
  • Un réceptacle étanche de type seau;
  • Une réserve de litière comme les copeaux de bois, sciure de bois ou d’autre matière carbonée;
  • Quelque chose pour prélever la litière;
  • Une lunette de toilette avec couvercle;
  • Des bois et des planches;
  • Des vis et des clous;
  • Du mastic à joint d’étanchéité;
  • Une scie sauteuse;
  • Une perceuse-visseuse;
  • Un marteau;
  • Une règle ou mètre ruban: pour le mesurage;
  • Un crayon ou stylo pour le traçage;
  • Du papier abrasif.

Il se peut que vous ayez besoin d’autres outils que ceux-là. En même temps, vous devez également choisir les toilettes sèches adaptées à vos besoins: toilettes sèches à séparation, toilettes sèches à lombricompostage ou toilettes sèches à litière.

Les étapes pour fabriquer les toilettes sèches

Quand vous avez réuni les matériaux nécessaires, il est temps de commencer à construire des toilettes sèches. C’est un bon moyen pour mettre en œuvre votre talent d’ouvrier.

Définir la taille de vos toilettes sèches

La première chose à faire dans la fabrication de toilettes sèches est de définir sa taille. Cela varie en fonction de l’espace disponible pour l’installation des toilettes sèches et la fréquence de vidange. N’hésitez surtout pas à dessiner un plan dès le début afin d’éviter les mauvaises surprises.

Pour définir la taille de vos toilettes sèches, la capacité par semaine d’une famille à 4 personnes est de 80 litres. Cela vous permet de faire face à une augmentation d’utilisation si jamais vous recevez de la famille ou des amis chez vous. Ce n’est qu’un exemple cat vous pouvez toujours opter pour un autre volume inférieur pour votre utilisation quotidienne.

Ensuite, vous devez découper les planches. La majorité des grandes surfaces de bricolage proposent de découper vos planches gratuitement si vous achetez là-bas. Par ailleurs, vous pouvez également les découper vous-même avec une scie sauteuse.

Le réceptacle doit être en inox ou en plastique. Si vous en avez la possibilité, prévoyez deux récipients pour pouvoir nettoyer tranquillement celui qui vient d’être utilisé sans se précipiter.

Assemblez la base

Ensuite vous devez passer à l’assemblage de la base avec des clous ou des vis. Il faut surtout stabiliser la toilette sèche au sol. Sur toutes les étapes de fixation, n’hésitez pas à vérifier la solidité de la structure.

Posez l’assise

Il est temps de poser l’assise en perçant deux trous sur la planche d’assise. Fixez l’assise et renforcez la structure avec des équerres.

Découpez le trou de l’assise

Les étapes à suivre pour découper l’assise sont:

  • Prendre la mesure du diamètre de l’abattant W.C puis augmentez la mesure de deux centimètres;
  • Tracez avec un stylo la découpe;
  • Commencez à percer le premier trou en utilisant la perceuse jusqu’à ce que la scie sauteuse puisse y être insérée;
  • Découpez le trou d’assise;
  • Limez les parties de la découpe.

Peignez ou vernissez le bois

La partie ludique de la fabrication de toilettes sèches chez soi est la partie où vous allez peindre et vernir la structure. Cette étape est nécessaire pour lui rendre étanche avec les nettoyages à l’eau. Même si les toilettes sèches n’utilisent pas d’eau, son nettoyage nécessite toujours de l’eau.

Vous avez deux possibilité:

  • Vernir les bois;
  • Peindre le bois: laissez aller vos imaginations et décorez votre toilette sèche.

Posez l’abattant

Une fois ces étapes accomplies, vous devez maintenant installer l’abattant des WC. Il faut ajouter une porte pour pouvoir accéder au seau.

Mettez vos toilettes sèches en service

Votre toilette sèche est prête pour le service. Avant même d’utiliser la toilette, ajoutez de la sciure puis après chaque passage au petit coin.

Les erreurs à éviter

Des erreurs sont à éviter pour bien fabriquer des toilettes à compost:

Opter pour les seaux en plastique

Il est vrai que les seaux en plastique sont moins coûteux que les seaux en inox. Cependant, en plus d’être moins durables que les seaux en inox, ils gardent également les odeurs et se tachent facilement. Pour la durabilité de votre toilette sèche, utilisez plutôt le seau en inox au lieu du seau en plastique.

En plus, il vaut mieux avoir deux seaux et quand l’autre est au nettoyage, vous avez toujours un autre seau au secours. N’attendez pas que le seau soit plein pour le vider.

Sous-estimer l’installation intérieure

Toilettes sèches veulent dire toilettes écologiques, mais cela ne veut pas dire installation extérieure. Vous pouvez installer des toilettes sèches à l’intérieur de votre maison. Si vous respectez pleinement les conditions d’utilisation en respectant les règles du compostage, vous n’avez pas à subir les mauvaises odeurs ou autres surprises désagréables.

Ne pas optimiser l’aire de compost

La base du fonctionnement des toilettes sèches est le compostage. À part l’intérieur des toilettes sèches, où faire les vidanges est également important. L’espace pour composter doit être un endroit facile à accéder et fonctionnel également. On sait tous que le vidange est une tâche contraignante, autant la faciliter le plus possible.

Vous trouverez un large choix de matière carbonée, mais il est préférable de choisir les copeaux de bois non traités. Ils réduisent le risque d’avoir des mauvaises odeurs ainsi que la pollution du compost. Les copeaux en bois sont également faciles à trouver et peu onéreux: dans une scierie ou menuiserie.

Ne pas entretenir les toilettes sèches

Dès que le seau est plein, vous devez le transporter à l’aire du compost et le nettoyer ensuite. Si vous avez la possibilité de mettre un tuyau d’arrosage ou une autre source d’eau auprès du compost, c’est un plus. Cela facilite le nettoyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *